Viande solidaire—Le milieu agricole en action devant l’augmentation des besoins

Lieu: MRC de Coaticook
Ressource échangée: Animaux déclassés
Source de financement: Autonome
Organisations participantes: Centre d'Action bénévole de la MRC de Coaticook, Abattoir Régional de Coaticook, l'UPA de Coaticook, différents transporteurs, Synergie Estrie et la MRC de Coaticook
Consommation responsableConsommation responsableDon et reventeDon et reventeÉconomie collaborative et de partageÉconomie collaborative et de partage

Contexte

Les demandes d’aide pour des denrées alimentaires au Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook (CAB) sont en forte croissance.  Cette hausse des demandes d’aide, jumelée au contexte économique difficile, entrainent des difficultés d’approvisionnement pour l’organisme et ce, particulièrement pour les protéines d’origine animale.

Le CAB, étant soucieux d’offrir une variété d’aliments répondant aux besoins nutritionnels de sa clientèle, développe une solution afin d’offrir des aliments dans la catégorie des viandes à un coût compétitif. Le projet permettra ainsi de répondre à cette forte hausse des coûts du panier d’épicerie et la pression que subit l’organisme face à l’augmentation des demandes d’aide alimentaire.

En considérant qu’il y a un abattoir régional sous inspection provinciale et qu’il y a une grande concentration d’entreprises en production animale, les parties prenantes au projet ont décidé de clarifier et de promouvoir un service adapté pour la région. De plus, une juste rétribution est octroyée aux producteurs afin de reconnaitre pleinement la valeur de leur travail.

Le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook, offre maintenant, grâce à ce projet, un service aux producteurs et productrices de prise en charge du transport d’animaux vers l’abattoir. Avec ce projet de viande solidaire, le CAB peut maintenant s’approvisionner en viande au meilleur coût possible et  ainsi, faire face plus aisément à la hausse des demandes d’aide alimentaire.

 

Démarche

Les entreprises de transport d’animaux ont été sollicitées pour être à même de bien conseiller leur clientèle quant aux avenues pour les animaux en fin de vie utile. Les animaux aptes au transport peuvent être dirigés vers l’encan de la région tandis que les animaux fragilisés doivent être dirigés directement vers l’abattoir. La Loi fédérale sur le transport des animaux permet de transporter un animal fragilisé lorsque:

  • l’animal est transporté seul
  • le transport est direct vers l’abattoir
  • les animaux sont embarqués, confinés, transportés et débarqués conformément aux dispositions du Règlement

Ce service de transport direct est coordonné par le CAB, selon les disponibilités de l’abattoir partenaire. Le projet est en phase de démarrage, les retombées sont calculées selon le besoin d’un animal par mois pour le CAB mais a le potentiel de pouvoir desservir le reste de l’Estrie en approvisionnement de viande via le réseau des banques alimentaires.

 

Bilan des retombées par an

2177 kgde viande disponible au CAB
284 tonnes éq CO2 de GES évitées
mobilisationdu milieu

Défis

  • Coûts d'approvisionnement élevés pour le CAB
  • Enjeux réglementaires complexes
  • Craintes des producteurs d'avoir des amendes

Facteurs de succès

  • Collaboration des parties prenantes
  • Objectif commun d'appui au CAB
  • Volonté de diminuer l'impact carbone du milieu